Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Le "It" accessoire de la "mumista" de l'été

Un petit article très rapide par ces fortes chaleurs pour vous dire que je n’ai pas honte (mais alors pas du tout), d’avoir détourné l’utilisation du brumisateur bébé Beaba (20 euros) pour en faire le "it" accessoire de mon sac à main estival.

De toute façon, à la crèche, les bébés ne sont pas brumatisés (brumisatés ? embrumés ?) alors autant que j’en profite.

De quoi s’agit-il ? D’un petit brumisateur de poche, rechargeable et qui fonctionne avec des piles. Je me dis que c’est peut-être plus écologique que les grosses bombes d’eau sous pression (aluminium pour le contenant + gaz pour l’expulsion de l’eau + acheminement en magasin, etc.), surtout si on utilise des piles rechargeables (ce qui n’est pas mon cas, en fait).

C’est bien parce que quand on veut vaporiser de l’eau fraiche sur un bébé défraîchi ("ne bouge pas bébé (là il hurle), je vais te rafraîchir" et pschhhhhhhhhit dans ta face), ce dernier montre souvent une réaction assez négative (entre la peur et le dégoût, je ne vois vraiment pas pourquoi...) et quand on prête attention à sa trombine, on est forcé d’admettre que cela ne doit pas être très agréable. Pour autant, il faut bien l’hydrater… surtout en voiture quand on voyage.

Ce brumisateur diffuse en fait de très fines gouttelettes d’eau qui donnent davantage la sensation d’être rafraîchie que de prendre une douche à la piscine municipale. Il faut ainsi l’utiliser de manière très rapproché pour que l’eau se diffuse sur la peau (elle n’est pas propulsée comme avec du gaz) et de manière prolongée (comptez dix secondes pour une brumisation efficace).

Le "It" accessoire de la "mumista" de l'étéLe "It" accessoire de la "mumista" de l'été

Voici l’objet positionné à côté d’une souris d’ordinateur. Vous voyez que son encombrement est minimal. Il rentre aisément dans un sac à main ! Le rechargement en eau se fait au moyen d’une petite pipette vendue avec. Il vaut mieux l’avoir avec soi car le brumisateur, avec son réservoir plein, ne peut produire qu’une vingtaine de brumisations de dix secondes.

Donc on lui met des piles, on recharge son réservoir d’eau, on le met en route en abaissent le clapet facial (plusieurs fois de suite lors de la première utilisation, pour amorcer la mécanique) et on part, en toute fraîcheur, à l’assaut des fortes chaleurs.

Le "It" accessoire de la "mumista" de l'été
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
On en veut encore avec autant d\'humour. Continuez.
Répondre
A
Merci ! J'essaie mais en ce moment je manque cruellement de temps...