Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Lavage bio-noique

Ma belle-maman qui savait qu'on utilisait des noix de lavage depuis quelques mois m'a demandé récemment si, honnêtement, ça marchait bien. Après trois trimestres d'utilisation, il est clair qu'un bilan s'impose.

De prime abord... est-ce que les noix de lavage sont pratiques ?
Première remarque, j'utilise toujours le même paquet (1kg) qu'il ya trois trimestres. J'espère que cela ne veut pas dire que je suis très sale, ne nettoie pas bien mes vêtements, n'utilise pas les bonnes quantités...
Deuxième remarque, l'emballage dans lequel j'ai acheté les noix est beaucoup plus sympa qu'un carton de lessive traditionnelle, puisqu'il s'agit d'un emballage en tissu, certe doublé d'une poche en plastique mais tout de même... En outre le tout est compact et ne prend quasiment pas de place.
Troisième remarque, personne ne m'a dit que je sentais mauvais ou que mon longe était tout tâché.
Quatrième remarque, depuis trois trimestres je n'ai pas cherché à racheter de la lessive classique, je me dis donc que je dois être passablement satisfaite de ce nouveau mode de lavage.
Cinquième remarque : ma machine à laver est très heureuse de cette lessive qui respecte sa mécanique interne.
Voilà pour mes premières impressions.


Essayons d'aller plus loin dans l'analyse : mon linge est-il vraiment propre ?
En général, quand on étend son linge, ou qu'on le plie, ou qu'on le sort de l'armoire, on s'attend à ce qu'il sente bon les Alpes, ou la lavande, ou les pins. Enfin tous ces trucs dont on nous parle à la télé et qui s'apparentent à la nature. Avec les noix de lavage, le linge ne sent rien. Rien de rien. Mais alors rien du tout du tout. Si vous voulez qu'il sente "bon", vous devrez ajouter dans votre eau de rinçage quelques goûtes d'huiles essentielles bien dosées et bien choisies.
Autre limite : votre linge est propre mais certaines traces restent, vous devez donc détacher les vêtements avant de les mettre en machine, particulièrement si vous avez un bébé, un adolescent, un maladroit qui aime la sauce tomate, etc. Dans ces cas-là, il est conseillé d'utiliser un complément de lavage non toxique, le percarbonate de sodium.
Enfin pour mieux laver, les noix de lavages doivent être utilisées dans une eau plutôt chaude, car c'est cette chaleur qui permet de libérer la saponine des noix de lavage. Si vous voulez laver des linges délicats (lainage notamment) qui nécessitent un lavage à l'eau froide, préparez préalablement une décoction de noix de lavage que vous utiliserez dans le bac de la machine et non directement dans la cuve.

Allons au bout de la logique : est-ce vraiment écologique ?
Les noix de lavage proviennent d'un arbe indien, le savonnier (Sapindus Mukorossi pour les intellos). On s'en sert en Inde et au Népal, depuis toujours (façon de parler, mais depuis bien plus longtemps que le Skip chez nous) , pour entretenir les étoffes fragiles comme la soie ou le cachemire. Il va sans dire qu'on n'a pas encore vue de Sapindus Mukorossi pousser dans nos forêts et que les noix doivent donc être importées (transport = pollution, en général).
Les noix de lavage sont recyclables : une fois que vous les avez utilisées pour la lessive, elles peuvent encore servir de base à une décoction pour préparer un shampooing ou un savon. En fin de vie, les jeter négligeamment dans votre compost où elles se dégraderont naturellement. On ne peut pas en dire autant de toutes les lessives classiques...
Les noix de lavage ont un emballage réduit au minimum.
Les noix de lavage doivent être transformées pour être utilisées mais la plupart des revendeurs recourrent de manière respectueuse à une main d'oeuvre locale qui trouve dans cette filière des emplois qui n'existaient pas auparavant.

Bilan ?
- mon linge est d'une propreté qui me convient, ne me gratte pas, ne sent pas le détergent chimique J
- mes noix de lavage me coûtent peu cher -10€/1kg => un an de lessive à raison de 2 à 3 lessives par semaine, noir, couleur, blanc, lainage) J
- mes noix de lavage peuvent être recyclées comme nettoyant pour moi et ma maison J
- mes noix de lavage finissent leur vie dans mon bokashi puis au fond d'un jardin J
- mes noix de lavage sont emballées dans un sac en coton bio que je pourrai réutiliser : pour ranger mes collants dans ma commode, pour ranger mes pinces à linge, pour ranger des colliers... J
- mes noix de lavages nécessitent une eau à au moins 40°C pour être efficaces L
- mes noix de lavage doivent être importées L
- mes noix de lavage respectent l'économie locale J

Vous êtes convaincus ? vous vous posez encore des questions...
- où acheter des noix de lavage ? dans les magasins, vous les trouvez chez Naturalia, Nature et Découvertes, à la Biocoop du coin . Sinon sur internet, par exemple chez naturelle attitude, solinat,
- combien de noix utiliser ? 6 demi-noix par lavage. Si l'eau est très dure, mettez-en jusqu'à dix.
- que faire du petit sachet ? Le remplir des demi-noix, bien le fermer et le déposer au coeur du linge. N'oubliez pas de le vider si les noix ne sont plus utilisables et de le faire sécher après le lavage.
- combien de fois utiliser ses noix ? deux fois si vous lavez à 40°C, une fois si vous lavez plus chaud. De toute façon, quand elles ne contiennent plus de saponine, les noix sont toutes molles : vous apprendrez petit à petit...
- si je n'ai pas de compost ? on ne vous en voudra pas... jetez-les à la poubelle.



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article