Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

3 choses à apprécier dans les films de sous-marin

1. Le film de sous-marin, ne vous en déplaise, est bel et bien un genre cinématographique.

 

Plutôt refractaire au début, je me suis laissée prendre par l'ambiance et l'esthétique de ces (très) longs métrages surprenants. Les porblématiques qui se posent aux scénaristes et réalisateurs sont telles qu'il est invenvisageable de comparer leur réalisation à des films classiques, même ceux se déroulant en huis clos. L'action se déroule dans un lieu quasi unique (un sous-marin), avec un clin d'oeil à la nature plutôt expéditif (un océan), avec un nombre limité de protagonistes (2 à 5 officiers et 10 des 50 sous-mariniers). Il n'est guère possible non plus de miser sur les décors (avez-vous déjà visité des sous-marins ? C'est assez dépouillé et exigu...). Bref, imaginer, écrire et réaliser un film de sous-marin qui tienne la route et captive son public n'est pas une tâche évidente à la portée du premier venu.

 

 

2. Le film de sous-marin puise son scénario dans les rebondissements de l'histoire internationale.

 

De manière empirique, je suis en mesure d'affirmer que le film de sous-marin ne s'engage que dans la voie des histoires plutôt réalistes, inspirées de faits réels ou de situations qui auraient bel et bien pu exister (voire ont existé mais on ne nous le dit pas, on nous cache tout...). Le film de sous-marin est donc un excellent moyen de se familiariser avec des problématiques très intéressantes : les conflits armés mondiaux du vingtième siècle, la guerre froide, l'odyssée du désarmement nucléaire... Par leur nature même et leurs atouts en termes de discrétion et de furtivité, les sous-marins flirtent souvent avec les histoires d'espionnage. On a donc la garantie, a priori, d'un scénario trépidant !

 

 

3. Le film de sous-marin est une véritable fable humaine.

 

Le film de sous-marin, en général, a pour sujet un sous-marin militaire avec tout ce que cela implique en termes d'organisation humaine, d'autorité, d'abnégation.Soit la mission est périlleuse, soit le sous-marin est à la dérive, dans tous les cas la vie des hommes est en jeu et le pacha doit envoyer ses troupes au casse-pipe de manière quasi-certaine. C'est prétexte à revenir sur l'affection qui se noue malgré les caractères, l'histoire personnelle des protagonistes, le positionnement de la hiérarchie et les qualités essentielles d'un chef (charisme, confiance en soi, détermination, reconnaissance...). En général il y a deux officiers, l'un stratège et l'autre humain, une forte tête qui finit par perdre la vie mais en sauvant la troupe, un méchant sans scrupule, un mécanicien débordé mais volontaire.

 

 

Si ces arguments vous ont convaincus, quelques films que j'ai vraiment aimés. Vous verrez qu'en général le titre du filme c'est ... le nom ou le surnom du sous-marin !

- le grand classique A la poursuite d'Octobre Rouge, avec Sean Connery et Liam Neeson, qui retrace la tentative de passage à l'Ouest d'un sous-marin nucléaire pendant la guerre froide.

- U571 avec Matthew McConaughey et Harvey Keitel, qui revient sur un faitd'espionnage assez peu connu de la deuxième guerre mondiale.

- K-19, le piège des profondeurs, plus connu sous le nom de "widowmaker" qui est le surnom du sous-marin, avec Harrison Ford et Liam Neeson (encore ! le film de sous-marin, c'est un genre, vous dis-je...), qui relate la dérive et l'avarie d'un sous-marin nucléaire soviétique.

- das Boot, que je n'ai pas encore vu et dont je ne peux donc pas vous parler !

 

A vos télé !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article