Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

La tarte aux poireaux qui tue tout

P1020304.JPG 

La tarte aux poireaux qui tue tout,
même l'amour grâce à son délicat
parfum oignon frometon, en exclusivité
pour vous aujourd'hui sur ce blog...

 

 

 

 

 

 

Pour réussir ce tue-l'amour, il vous faut :

- deux poireaux pas trop trop gros

- une bonne cuiller à soupe de fromage râpé type comté, emmenthal, beaufort (pas de gruyère ni d'appenzel, c'est trop prononcé et c'est carrément la tarte qui assassine)

- une tranche de jambon un peu épaisse

- un oeuf

- une cuiller à soupe de crème fraîche

- un verre de lait (25cl)

- une noix de beurre

- une cuiller à soupe d'huile qui peut être chauffée

- une pâte à tarte type brisée non sucrée (oui, bon, je vous donnerai la recette une autre fois)

 

Dans un premier temps, préparez la fondue de poireaux :

1/ coupez les racines

2/ éliminez les feuilles abimées

3/ coupez le haut du vert (là où c'est très foncé, environ sur 10cm). A conserver pour la soupe. Rien ne se perd.

4/ émincez en julienne

5/ lavez soigneusement le tout sous l'eau et laissez égouter

6/ Puis dans une casserole, faites fondre le beurre et l'huile (cela évite au beurre de noircir) et jetez-y la julienne de poireaux. Mélangez et saisissez puis au bout de 3 minutes, réduisez le feu et laissez fondre environ 7 minutes en mélangeant de temps en temps.

 

Etalez la pâte à tarte dans le moule puis préparez l'appareil à l'oeuf : battez-le dans un saladier ou n bol, ajouter le lait et la crème fraîche. Salez, poivrez, ajoutez de la muscade si vous en avez puis le fromage râpé et le jambon en lanières. Déposez la moitié des poireaux sur le fond de tarte, versez dessus la préparation à l'oeuf puis répartir le reste des poireaux.Enfournez 15 à 20 minutes à 210°C (Th. 7).

 

Servez avec une salade.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article