Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Le B-A-ba du brocanteur amateur

Ce dimanche (oui, ce dimanche où le ciel nous est tombé sur la tête), j'ai tenu un petit stand à la brocante de mon quartier.

 

Pour bien comprendre de quoi on parle, quelques éléments de définition sont nécessaires.... Une brocante, nous dit le TLF, c'est le "commerce d'objet d'occasion, généralement de peu de valeur". Le terme semble s'être apprécié avec le temps et concerne apparemment de beaux objets, pas au point d'attirer les antiquaires spécialisés dans les objets anciens, mais tout de même. La brocante d'autre fois c'est le vide-grenier d'aujourd'hui, où vous retrouvez pêle-mêle des jouets en plastique moulé, des nippes pour enfants, des câbles informatiques au kilo, de la vaisselle industrielle dépareillée à côté de laquelle un verre Duralex fait figure d'objet de collection...

 

Brocante 1

 

Tout commence par l'inscription à la brocante de son quartier, en général au plus tard deux mois avant l'évènement (consulter la gazette  municipale pour en savoir plus et prévoir un justificatif de domicile). Vous devez à ce moment-là décider de la taille de votre stand, le minimum étant en général de 2 mètres de long sur 2 mètres de large. Pour commencer, c'est déjà un bel emplacement car vous pouvez présenter beaucoup d'objets en les rengeant bien. Comptez  dans les 10 euros le mètre linéaire en région parisienne.

 

Les formalités administratives faites, il vous reste à trouver, regrouper, emballer les affaires dont vous voulez vous séparer.  On peut s'y prendre la veille mais j'ai trouvé ça plus pratique de m'y prendre un bon mois avant, de tout bien ranger dans des cartons et de garder un ou deux cartons à proximité pour y mettre tout ce que je trouvais à vendre le mois suivant.

En règle générale, les organisateurs de la brocante indique le type d'objets que vous pouvez ou ne pouvez pas mettre en vente. Dans mon cas, il était demandé de ne pas avoir trop de vêtements ni de jouet d'enfant qui s'apparentaient à la guerre ou d'armes, même factices.

 

Du point de vue organisation de votre stand, vous aurez besoin en plus :

- d'une planche (solide, vous allez amasser...) et de tréteaux pour présenter vos objets. Sinon vous pouvez envisager de déposer une bache au sol et de poser les objets dessus ;

- de quoi vous asseoir car la journée sera longue ;

- n'hésitez pas à prendre des torchons ou de l'essui-tout ;

- en fonction de la météo, un chapeau, un parasol ou un parapluie ainsi qu'une bache de la taille de votre stand afin de pouvoir le protéger en cas de forte averse, particulièrement si vous vendez des vêtement.

Pas question d'emporter votre porte-monnaie : quand on joue à la marchande, on prépare ses arrières avec une pochette ou une banane (non, on ne la met pas en vente, on s'en sert !) déjà pourvue de quelques monnaies et billets. Un petit calepin et un stylo pourraient être utiles si vous voulez suivre précisément ce que vous vendez et à quel prix.

Le prix, justement ! doit-on l'afficher sur les objets ? Si vous n'avez pas envie de répéter tout le temps le prix, pourquoi pas.... mais vous verrez qu'on ne propose pas toujours le même prix pour un même objet, en fonction de l'interlocuteur qui se présente, de l'heure de la journée, de la force du vent, etc. Je vous conseille donc de vous fixer des prix maxi et mini et de naviguer entre les deux. Pour les beaux articles que vous auriez en vente, renseignez-vous avant la brocante sur leur valeur (le vase en faïence, la carafe en cristal, etc.) et ne les bradez pas. Si vous n'avez pas trouvé à le vendre en fin de brocante, vous pourrez toujours les placer sur un site de vente en ligne où ils trouveront preneur à leur juste prix. 

Enfin pensez aux aspects pratico-pratiques : est-ce que quelqu'un pourra m'apporter un thermos de café à 10h ? et si j'ai envie de faire pipi ? comment m'organiser pour le déjeuner ? Un complice est le bienvenu,  même si c'est juste pour vous apporter vos petites affaires et repartir avec l'argent liquide que vous avez engrangée, car vous ne voudrez pas rester avec 400€ dans la poche toute la journée.

 

C'est que la manifestation commence tôt, à partir de 5h du matin... vous pouvez arriver jusque 7h sans perdre votre emplacement mais sachez que des 6h, il y a des acheteurs... qui fouillent dans vos cartons à la recherche de la bonne affaire ! Soyez vigilant car les objets peuvent disparaître très vite ! Quatre personnes devant vous, deux qui vous posent des questions et la minute d'après, le couteau électrique de mémé sera comptabilisé en pertes et profits... c'est dommage !

Pour éviter cela, plusieurs pistes :

- placez sur l'arrière de votre stand, en retrait des badauds, vos objets de valeur ;

- ne restez pas planté derrière votre stand mais mettez-vous au même niveau que les promeneurs, de manière à voir l'ensemble du stand.

Si vous avez des objets fragiles, ne les installez pas au bord de votre stand mais soit à proximité de l'endroit où vous vous tiendrez le plus souvent, soit au milieu de votre planche afin de ne pas risquer la casse.

Au fur et à mesure de vos ventes, il faut réaménager le stand, pour mettre en lumière ce dont vous voulez vous débarrasser mais aussi pour lui laisser un peu de la densité qui donne aux passants envie d'y trouver quelque chose. Vous pouvez également ne pas déballer toute votre marchandise au début et réalimenter votre étal au fur et à mesure, particulièrement quand vous vendez des jouets ou des vêtements d'enfants. Si vous discernez des acheteurs potentiels, il sera toujours temps de leur proposer ce que vous avez en réserve.

 

La "gueule" du stand peut avoir son importance en fonction de ce que vous cherchez à vendre. Si vous avez de belles pièces, vous avez intérêt à les mettre un valeur. N'hésitez pas à recouvrir votre horrible planche de contreplaqué d'un morceau de tissu, cela fera tout de suite meilleur effet. Essayez de ranger votre stand : d'un côté les ustensiles de cuisine, par terre au milieu du stand  le carton de livres et disques, la vaisselle fragile au centre de la planche, la vaisselle industrielle par terre devant le stand, les vêtements éventuels suspendus au panneau de sens interdit ou à la moulure de l'immeuble devant lequel vous avez pris vos quartiers, et ainsi de suite, soyez imaginatifs !

 

De ma courte expérience, je peux dire que ce qui part le mieux est ce qui vous plaît le moins ! les acheteurs sont friands de ce que vous n'aimez plus, ce qui est fort pratique... quoique étonnant. Lorsque vous en avez le temps et que vous voyez des acheteurs intéressés, n'hésitez pas à faire l'article (on se lance et ça va tout seul), particulièrement pour les belles pièces et soyez fermes sur le prix en deça duquel vous ne descendrez pas. Dans le doute et devant l'air dubitatif du prospect, on peut tenter un "bon, vous y mettriez combien, vous ?" sans s'engager à descendre le prix d'autant.

Actuellement, les gens cherchent des cadres en bois ou en plâtre à moulures dorées (merci les émissions de décoration) et vous rachètent vos vieilles croutes uniquement pour ça. On peut espérer tirer 20€ d'un beau cadre donc mettez-le en vente à 30€. Le vide-grenier brocante est aussi un excellent moyen de vous débarasser des matériels informatiques comme les claviers, les vieux écrans plats (pour les cathodiques, j'ai peur que ce ne soit réellement derrière nous), les câbles, les alimentations, etc. Enfin pensez à tous ces bobo (dont vous faites vous-même probablement partie puisque vous lisez cette page) qui rêvent du moulin à café vintage orange moulinex de mémé (en vente parce que vous avez déjà celui de grand-mamy) ou du sac polochon qui servait à votre frère pour aller au sport en 1987.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article