Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Quatre jours en Alsace

IMGP4622.JPGMaintenant que le TGV nous a rapproché l'Alsace, il n'y a plus de raison de ne pas aller y passer quelques jours. Strasbourg est une arrière-base idéale pour vadrouiller dans la région rhénane des deux côtés de la frontière. Car il n'y a pas que le marché de Noël, dans la vie... la preuve par l'exemple !

 

Jour 1 : Strasbourg

Mardi matin, départ en IDTGV, pique-nique dans le train et arrivée en ville à 12h45. L'après-midi devant nous, nous décidons de nous promener. Au choix :

- la cathédrale (possibilité de monter sur la plate-forme panoramique qui offre une vue splendide sur la ville)

- la Petite France, les Ponts Couverts et les écluses,

- un tour en bateau mouche (1h30 depuis l'ENA jusqu'au Parlement européen)

- une visite de la brasserie Kronenbourg à Cronenbourg (accessible en tram)

- des musées très chouettes : le musée Tomi Ungerer, le musée d'art contemporain, le musée alsacien.

 

Le soir approche, pour diner nous avons plusieurs adresses :

- côté flamekueches : la tête de lard, rue de Hannong. Ambiance rustico-typique, gastronomie traditionnelle et gros desserts à la clef.

- côté pasta : Il Girasole, sur le quai St Nicolas. Ambiance cosy et pasta chics.

- super branchouille metion grande classe : le chut. Réservation obligatoire.

- classique winstub : Chez Yvonne. La cuisine locale, le décor, le service, la qualité et les prix.

 

Et si on veut juste boire un verre ?

- le bar du Corbeau (rue des bouchers), un petit côté breton

- la Lanterne et sa bière brassée ambrée

- l'Epicerie, au secours les grosses tartines !

- tranquille, le bar des Serruriers sur la rue des Franc Bourgeois

 

Jour 2 : Mulhouse

Train au départ deStrasbourg, toutes les heures, pour Mulhouse.Notre objectif : les musées ! la ville est en effet réputée pour sa multitude de musées techniques : cité du train, cité de l'automobile, musée de l'électricité, musée du papier peint, musée du textile...

Des billets combinés musées / tram sont en vente à l'office du tourisme en centre ville. Pour le rejoindre, prendre la rue face à la gare et la remonter jusqu'au quartier commerçant. Ensuite, direction le musée historique de la ville qui héberge l'office du tourisme.

Le musée de l'automobile présente la collection Schlumpf, très impressionnante avec ses pièces emblématiques et une belle brochette de Bugatti !

Le musée du textile que nous avons visité ensuite présente à la fois des tissus et les techniques d'impression (plaques, presses, colorants naturels et chimiques) et le développement industriel de la ville de Mulhouse.

 

Jour 3 : Baden-Baden

A une soixantaine de kilomètres de Strasbourg, les thermes de Caracalla vous attendent ! Détente assurée...à prix modique !

Une telle aubaine, ça se mérite. Relier Baden-Baden en train est rapide mais pas folichon.

Train depuis Strasbourg jusqu'à Appenweier (20 minutes de trajet, en drection d'Offenburg) en Allemagne où il faut patienter de 20 à 40 min pour prendre un deuxième train pour Baden Baden (20 minutes de trajets à nouveau, en direction de Karlsruhe).

Arrivés à Baden-Baden, prendre le bus jusqu'à la station Leopoldsplatz. Le bus idéal est le 201 (même si en vous rendant sur le site internet des transports en commun de Baden-Baden vous ne vous en rendez pas forcément compte...) mais vous pouvez prendre n'importe quelle bus en direction de Stadtmitte. Les tickets sont à acheter à l'automate devant la gare (2,2€ / personne et par trajet).

A Leopoldsplatz, remonter toute la place jusqu'aux termes qui seront à environ 500m en haut sur la gauche. On les voit bien avec leur porche style péristyle (et la vapeur qui s'élève des bassins extérieurs). Sinon, trouver le MacDo de la place, remonter la petite rue piétonne et charmante jusqu'à apercevoir le porche des thermes.

Lorsque l'on arrive, on se présente à l'accueil (1er étage) où l'on paie pour une, deux, trois ou quatre heures (pas d'inquiétude, si on dépasse le temps, on paie par tranche de dix minutes supplémentaires au moment du départ). C'est comme une piscine, avec des vestiaires pour se changer : on rentre habillé d'un côté du vestiaire et on ressort en maillot de bain de l'autre. Il vaut mieux apporter son maillot avec soi mais sinon il y a une boutique au RDC. On peut également apporter ses tongs, sa serviette etc. A noter que les thermes proposent une location de serviette (6€ de location + 10€ de consigne). Très pratique... On dépose ses affaires dans une armoire fermée dont on garde la clef (un bracelet magnétique), on va se doucher et c'est parti !

Au programme : deux bassins intérieures à 30°C environ, avec des remous, des jets de massage, etc. et deux bassins extérieurs entre 32 et 38°C tout à fait agréables en plein hiver ! n'hésitez pas. Il y a également un hammam qui diffuse de l'aromathérapie (divin), un solarium très agréable, un bassin à 38°C et un bassin à 18°C.

Au premier étage, le "sauna romain" est "sans textile", comprenez "sans maillot de bain".

Pour repartir vers la gare, n'importe quel bus de Leopoldsplatz qui va en direction de Bahnhof (la gare). 

 

Jour 4 : retour à Paname...

Des souvenirs plein la tête...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article