Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Plouf plouf, ce sera toi !

J’ai enfin trouvé la solution pour avoir un bébé (presque) propre. Je vous avais dit il y a quelques semaines que je ne le lavais que deux ou trois fois par semaine parce qu’il ne se salissait guère, malheureusement cela n’a pas duré… Bébé, allaité, s’est mis à avoir des selles de bébé allaité (molles et explosives) et bébé, bien gavé, a développé des plis de bébé potelé où se nichent sans souci la macération et des résidus textiles boulochés. Bref, il fallait trouver une solution pour laver bébé.

J’ai essayé pas mal d’options.

Plouf plouf, ce sera toi !

Il y a d’abord eu ça : le PUJ, un cocon en plastique mou qui s’insère dans les (très) grands lavabos. C’est grâce à lui que j’ai découvert à quel point notre lavabo était petit. Bref, il est retourné dans le placard sans même prendre un bain (avis aux acheteurs potentiels, j’en ai un neuf en stock).

Plouf plouf, ce sera toi !

Il y a ensuite eu le lavabo directement, après tout ce n’était pas très différent des installations de la maternité. Ca a marché en déblayant tout ce qui traînait autour, en entourant le robinet d’une grosse serviette de bain, en disposant une autre serviette de bain sur les rebords du lavabo et en s’y mettant à deux pour éviter les glissades incontrôlées au moment de l’entrée ou de la sortie du bain (quand on n’a pas de grands espaces pour poser bébé sur le lavabo, c’est compliqué). C’était quand même pas la joie : bébé qui chouine, père qui stresse, mère qui éponge… J’ai tenu jusqu’à ce que la tête de bébé cogne malencontreusement le lavabo et que j’en fasse une nuit blanche à vérifier toutes les 15 minutes qu’il ne tournait pas de l’œil, ne vomissait pas, respirait bien, etc.

Plouf plouf, ce sera toi !

De ce fait, et sur le conseil de ma mère (ma mèèèèèèèère), j’ai sorti de sous mon évier ma bassine ménagère en plastique. J’ai mis la bassine dans le lavabo et le bébé dans la bassine. Ca a fonctionné 4 jours, jusqu’à ce que bébé déborde clairement de la bassine (ça pousse vite à cet âge…).

Plouf plouf, ce sera toi !

A ce moment-là, on est passé à la grande baignoire. Pas mal du tout. Bébé ne chouine pas trop mais c’est toute une organisation car il faut un parent dans la baignoire avec bébé et un autre dehors pour gérer l’entrée et la sortie, le savonnage, le rinçage et la sécurité. En outre, difficile d’immerger bébé et de le tenir en même temps. Conclusion bébé a froid, le père a froid au fond de ses 15 cm d’eau et la mère a mal au dos à force d’être accroupie à côté.

Il fallait que ça cesse. Je suis donc repartie sur une de mes vieilles idées, la baignoire en forme d’œuf. Les deux plus connues sont la TummyTub et la Shantala (de la marque PoPoLiNi, que j'aime bien). Comme je suis radine et pressée, j’ai déniché sur LeBonCoin une Shantala 750 mètres de chez moi. 9 euros plus tard, bébé et moi ne vivrons plus jamais sans ce seau en plastique !

Plouf plouf, ce sera toi !

La baignoire est super stable, super légère, super économe en eau (qui reste chaude assez longtemps), super rassurante avec ses bords hauts et super pratique avec son bord devant plus bas pour bien maintenir bébé. Je la remplis dans la baignoire puis je la pose sur le tapis de bain. Je m'assieds par terre avec les jambes de chaque côté et je tiens bébé soit par le dos et les aisselles, soit sous le menton (et non, il ne glisse pas, ne tombe pas, ne se noie pas).

Un petit bémol : pas facile de nettoyer bébé dans son cocon… donc moi, j’installe le matelas à langer par terre dans la salle de bain, avec bébé dessus, nu comme un vers, dans son peignoir. Je le savonne et ensuite je l’immerge en le tenant sous les aisselles. Je le rince et ensuite il reste facilement 10 minutes dans l’eau à gazouiller et éclabousser sa mère. Quand il est vraiment en forme et relaxé, bébé nous gratifie même d’une crotte sonore qui sonne la fin des ablutions.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article