Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quotidien de la vie

Le quotidien de la vie

Concilier vie professionnelle de cadre, maternage proximal ou parentalité positive et agriculture biologique sur terrasse en ville.

Comment trouver et utiliser son coussin de maternité

Comment trouver et utiliser son coussin de maternité

Dans la catégorie des trucs dont on se demande s’ils nous seront vraiment utiles, il y a le coussin d’allaitement. Ou de grossesse. Disons le coussin de maternité.

Bon, sur les images, ça a l’air confortable. Dans les forums, les filles disent toutes que ça a changé leur vie. Au cours de yoga prénatal, la prof nous a expliqué que ça nous soulagerait pendant et après la grossesse.

 

Bien décidée à ne pas me laisser envahir par le marketing des futurs parents mais harassée par un mal de dos sans précédent, j’ai tout de même cherché à me procurer le coussin de maternité qui m’irait le mieux.

Dans ce livre très intéressant sur la couture et le tricot de maternage, j’ai même trouvé un patron pour faire soi-même son coussin. Je me suis dit que ce serait sans doute la meilleure idée puisqu’un bon coussin avait l’air de coûter plus de 50 euros.

 

De ce fait, je me suis posée très vite la question du rembourrage du coussin, assez étonnée qu’un livre de maternage à consonance plutôt « bio » propose de remplir avec du polystyrène un truc qui allait être en contact avec ma peau et celle de mon bébé. Pourquoi ne pas souhaiter garnir un coussin de maternité avec du polystyrène ? J’ai deux raisons : la première, très terre à terre, c’est que le polystyrène va vite devenir très mou sous mon poids et celui du bébé et ne jouera plus son rôle de soutien. Il faudra le regarnir hyper souvent. La deuxième, beaucoup plus écologique, c’est que d’abord le polystyrène c’est du pétrole et ça pue, et qu’ensuite le polystyrène peut provoquer des affections respiratoires chez les petits enfants (et serait cancérigène, comme beaucoup de dérivés pétrochimiques). Pas la peine de tenter le diable.

 

Comme j’ai vu dans mon livre que l’on pouvait remplir le coussin avec des billes d’épeautre, je me suis lancée dans la recherche de l’épeautre qui allait bien. Car, forcément, il ne suffit pas d’aller à la biocoop du coin, c’est plus compliqué. Notamment parce que le coussin va être légèrement malmené, subir des petits accidents domestiques (pertes, régurgitations, pipi, etc.) qui risquent d’avoir un effet délétère sur la housse et  l’épeautre. J’ai finalement trouvé un site internet qui vendait de l’épeautre bio traité au latex naturel pour regarnir les coussins. Pourquoi le vouloir traité au latex naturel, cet épeautre bio ? pour pouvoir le laver en machine, pardi ! De fait, le prix était assez élevé pour en garnir un entièrement (c’est très grand, un coussin de maternité) et je me suis dit qu’il valait mieux que j’en achète un tout fait, puisque je n’avais pas envie d’attendre, tant j’avais mal au dos.

Je me suis très rapidement arrêtée sur le modèle proposé par la marque autrichienne Popolini. Long de 1,70m, d’un diamètre de 24cm et d’un poids de 2,4 kg (vous ne rêvez pas, j’ai bien écrit « deux virgule quatre kilogrammes »), le coussin Popolini est garni, comme je le voulais, d’épeautre traité au latex naturel certifié par l'institut LACON et enrobé d’une housse en textile labellisé Oeko-Tex.

 

Lorsque le Popolini (c’est son petit nom, à la maison) est arrivé, j’ai d’abord été surprise, puis déçue. Surprise parce qu’il tenait dans un carton de taille raisonnable et déçue parce que je le trouvais très dur. Une nuit plus tard, je le trouvais formidablement adapté à moi. A tout le monde d’ailleurs. Au père. Et au chat. Tout le monde s’arrache le Popolini. Si pour le père et le chat, la démonstration n’est pas vraiment nécessaire, je voulais tout de même vous montrer comment je me sers du Popolini en ce moment, pour me caler afin de dormir sans souffrir du dos.il faut le modeler un peu, le replier pour l'adapter à soi mais j'ai déjà trouvé (grâce à la prof de yoga prénatal, c'est vrai) deux positions pour dormir et une pour m'asseoir.

Comment trouver et utiliser son coussin de maternité

Pour dormir sur le dos, je repli le Popolini et le glisse sous mes genoux. Cela permet d'avoir le bas du dos en contact avec le matelas et donc de ne pas souffrir au niveau des lombaires.

Comment trouver et utiliser son coussin de maternité

Pour dormir sur le côté, j'enveloppe le Popolini, il passe sous ma tête et entre les genoux. Cela permet à la colonne vertébrale de rester bien droite.

Pour la suite, on utilisera le coussin pour allaiter, ou, replié, pour y déposer le bébé comme dans un petit transat.

J’ai également été rassurée de lire qu’il ne fallait pas que le coussin, utilisé en mode allaitement, soit trop mou car le bébé se rendormirait plus facilement et ne finirait pas son repas. En outre, si le coussin est trop profond, ou trop affaissé, il ne jouera plus son rôle de soutien et le bébé ne sera plus à la bonne hauteur pour l’allaitement.

Un deuxième article à venir dans 4 mois !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article